Les apprentis de la formation Creative Technologist chez ICI Montreuil

Chez ICI Montreuil, des non-bacheliers connectent des objets pour se reconnecter à l’emploi

Connecter des objets pour se reconnecter à l’emploi

NON-BACHELIERS D’AUJOURD’HUI, CREATIVE TECHNOLOGISTS DE DEMAIN !

Ou comment acteurs privés et publics peuvent collaborer pour former en 6 mois des demandeurs d’emploi à des métiers à la pointe de l’innovation. Venez les rencontrer !

Montreuil, mars 2019 – Avec une culture du diplôme encore forte sur le marché du travail français, les non-bacheliers rencontrent des difficultés pour accéder à des emplois qualifiés. Cela tombe bien, il n’y a pas de diplôme pour exercer le très prisé métier de Creative Technologist que grandes entreprises innovantes et agences de communication s’arrachent depuis une dizaine d’années tant les profils sont recherchés et la pénurie de talents réelle.

Pas de diplôme donc mais une seule formation en France : celle lancée par la communauté d’entrepreneurs Make ICI, en partenariat avec Pôle Emploi et l’AFDAS et dispensée chez ICI Montreuil.

En ouvrant sa formation Creative Technologist aux personnes en recherche d’emploi n’étant pas détentrices d’un Baccalauréat, Make ICI, l’AFDAS et Pôle Emploi font le pari de l’inclusion. Pari qui repose sur la curiosité des gens pour les technologies, et que l’envie de Faire et d’expérimenter supplée largement à un parcours scolaire.

Ils s’appellent David, Tessie, Siham, Vu, Olga, etc. ils sont 12 au total et ils apprennent à concevoir et prototyper des objets connectés en se basant sur des idées créatives. Jusqu’au 15 mai, ils mettront en pratique les connaissances acquises à travers des projets proposés par les prestigieuses agences Publicis Sapient, We are Social, M&C Saatchi GAD, Cheil ou encore Havas Paris. Projets qui permettront aux stagiaires d’être ainsi mis en situation réelle et aux entreprises de repérer des profils prometteurs.

Venez les rencontrer et suivre leurs créations durant la phase finale de cette formation unique en France.

Nos apprentis seront également présents sur VivaTech su 16 au 18 mai 2019

De gauche à droite et de haut en bas : Eva, 27 ans (serveuse, passionnée de musique), Clément, 37 ans (a enchaîné les missions, notamment dans l’informatique), Nazar, David, 45 ans (intermittent régie dans l’audiovisuel), Luis, 24 ans (couvreur et charpentier), Olga, 46 ans (esthéticienne et conseillère de vente), Ousmane, 27 ans (conducteur d’engins), Maximilien, 29 ans (inactif), Vu 40 ans (sertisseur dans la haute joaillerie), Siham, 32 ans (conseillère de vente), Alexis, 42 ans (coiffeur et designer graphique), Tessie, 35 ans (aide-soignante).

« Cette formation répond à une demande : aux métiers de l’avenir. Il y a quand même beaucoup de métiers sans plus trop d’avenir. Or là ça allie le manuel (on aura toujours besoin de la main de l’homme même si les robots prennent de plus en plus de place) et puis la technologie, qui évolue tout le temps. Ce sont toutes ces perspectives qui m’ont intéressée. Je suis très contente, tous nos formateurs sont vraiment chevronnés, ce sont des personnes qui vous transmettent leur passion, on se sent vraiment encadrés, on intéresse tout le monde et ça c’est valorisant. Ce qui me plait le plus c’est la programmation, là on est dans nos projets personnels et c’est passionnant car avec tout ce qu’on a appris depuis trois mois, on commence à être un peu plus indépendants ; c’est bien de voir qu’on est capables. Après la formation, je sais qu’on aura plein de perspectives dans des agences de communication. La formation m’aura été utile dans le sens où elle a renforcé ma capacité à croire en moi, me dire « je suis capable » : se lancer c’est le principal ! Par exemple, la modélisation 3D, je savais que c’est important mais je n’avais jamais voulu me lancer là-dedans. Au final, on a eu deux semaines de modélisation 3D et je me suis lancée. J’en suis capable ! », Siham, 32 ans, apprentie (ancienne conseillère de vente)

« Createch je ne savais pas trop ce que ça voulait dire mais ça m’a plu de pouvoir associer le côté manuel au côté digital, programmation, c’est ce que j’ai toujours voulu faire. Après la formation, je voudrais quitter le côté purement manuel pour proposer des idées, en freelance ou dans une agence, et prototyper assez rapidement des projets. C’est d’ailleurs ce que l’on nous demande en tant que Createch, de pouvoir prototyper assez rapidement et mettre en avant le côté créatif. Je suis très content d’être dans cette formation, je ne pensais pas que ça allait me plaire autant. Ce qui me plaît bien c’est la modélisation 3D et la programmation, c’est totalement à l’opposé de ce que je faisais avant. En fait le côté manuel il est acquis chez moi et ça je le savais en m’inscrivant à la formation donc je me suis surtout concentré sur le côté programmation et 3D. Je définis cette formation comme de l’artisanat 2.0 et c’est exactement ce qui me correspond », Vu, 40 ans, apprenti (ancien sertisseur dans la haute joaillerie)

« Ce qui m’a plu dans la formation c’est de voir qu’il y avait à la fois de l’artisanat et de l’objet connecté sans forcément à ce que l’on nous demande d’avoir des bases ou des diplômes obligatoires. L’occasion était belle, on nous propose de tout nous apprendre, on peut ressortir de là avec des connaissances qu’on n’avait pas et on peut aussi faire d’autres formations par la suite. Ce que je préfère dans la formation c’est de comprendre mieux comment fonctionnent les choses comme les objets connectés que je ne connaissais pas du tout ! Après la formation, j’aimerais rester dans le côté humain, social et utile, pour répondre à une demande, à quelque chose dont on a besoin », Tessie, 35 ans, apprentie (ancienne aide-soignante)

Retrouvez toutes les citations de nos apprentis ici

********

Crea quoi ?

Rendre les technologies inspirantes et inspirées pour fabriquer des émotions. Un bouton connecté qui rassure maman, un berceau intelligent qui apaise bébé, une sonnette qui crée des rencontres… ces cas, régulièrement primés et systématiquement remarqués, illustrent le savoir-faire du Creative Technologist. Le Creative Technologist est représentatif des métiers à fort potentiel de développement futur dans l’univers du numérique. Il fait appel à la fois à des compétences artisanales et créatives, ainsi qu’à des compétences en programmation informatique, en marketing et en communication.

Le rôle principal du « Createch » est de concevoir, prototyper et / ou conduire des projets technologiques basés sur des concepts créatifs, tout en inspirant et en fédérant les équipes autour de ces projets. Le travail en mode projet et l’expérimentation étant au centre des missions d’un « Createch », il (ou elle) doit être pédagogue, et bien savoir communiquer.

Des compétences artisanales et technologiques

À ses débuts, un (ou une) « Createch » devra acquérir des compétences en électronique et programmation, notamment en vue de produire des objets connectés à partir de dispositifs de type Raspberry Pi et Arduino. Il développe ensuite des savoir-faire dans la fabrication d’objets (bois, métal, textile, plastique (impression 3D), autant de matières qu’il faudra apprendre à travailler) puis il (ou elle) intervient sur des problématiques qui relèvent plus de la créativité et des stratégies d’innovation.

Le titre est encore peu répandu en France, mais ce type de profil semble être en voie de devenir incontournable au sein d’entreprises où le prototypage et la créativité sont importants.

Soutenue par l’AFDAS – opérateur de compétences (OPCO) des professionnels de la culture, communication, médias et loisirs – et Pôle Emploi, cette formation se fait aussi en collaboration directe avec des agences de publicité de communication, de design et d’événementiel, des employeurs potentiels.

L’objectif général de la formation est de rendre les stagiaires employables sur des postes faisant appel à tout ou partie de leurs compétences (concevoir un projet à partir de méthodologies de type design thinking, fabriquer des pièces et objets en utilisant des méthodes de fabrication traditionnelle et numérique, fabriquer à partir de composants électroniques, et programmer informatiquement un dispositif connecté à Internet, etc.) ou, dans une moindre mesure, de leur permettre une poursuite d’études dans le domaine, ou dans des domaines connexes.

Elle est dispensée chez ICI Montreuil, manufacture collaborative et solidaire appartenant au réseau Make ICI et est labellisée « Grande École du Numérique ».

Quelques chiffres clefs :

-12 stagiaires ont rejoint la formation

-4 femmes

-24 à 46 ans

Le programme complet de la formation ici

L’innovation comme tremplin

« Cette expérience prouve que l’innovation n’est pas réservée à quelques-uns mais accessible à tous. Et c’est bien notre rôle d’opérateur de compétences que d’être le vecteur auprès de nos branches de diffusion de ces innovations », Thierry Teboul, Directeur général de l’AFDAS

« Le Createch est un profil très recherché à forte valeur ajoutée mais c’est surtout un état d’esprit… Il n’y a pas besoin de tout connaître mais il faut arriver à comprendre les choses. Apprendre à comprendre ce qui nous entoure et à partir de là essayer. S’impliquer et essayer. Chez ICI Montreuil, les apprentis disposent d’un environnement de travail adapté et inspirant unique : ils bénéficient de l’expertise complémentaire de nos formateurs (artisans-résidents et équipe d’ICI Montreuil) pour venir consolider ou acquérir à la fois des compétences artisanales, créatives et technologiques (électronique, programmation, fabrication numérique, conception 3D, etc.) dans un lieu où l’implication, le partage de savoirs et l’interdépendance sont les maîtres-mots », Christine Bard, Co-fondatrice de Make ICI

« Pôle emploi Paris est particulièrement investi dans le secteur de l’innovation, eu égard aux opportunités d’emploi que ce secteur recouvre chaque année. C’est tout naturellement que nous cofinancons cette formation afin de préparer les futurs besoins des entreprises », Nicolas Garnier, Directeur territorial de Pôle emploi Paris

A PROPOS DE MAKE ICI

Nous avons pour mission de permettre à une génération d’entrepreneurs du « Faire » d’apprendre, de lancer et de développer leur activité partout en France au plus proche des savoir-faire des métiers d’art.

Quelques chiffres :

5400 m² à Montreuil, Marseille, Aix-en-Provence et bientôt dans le Morvan, à Nantes, à Bordeaux et Lille/Roubaix.

Plus 250 machines professionnelles

57 nouvelles entreprises du Made in France créées

550 entrepreneurs passés par ICI Montreuil depuis son ouverture en 2012

70 savoir-faire représentés

Make ICI est une entreprise de l’Economie Sociale et Solidaire, agréée ESUS

A PROPOS DE L’AFDAS

L’AFDAS est l’opérateur de compétences (OPCO) des professionnels des secteurs de la culture, de la communication, des médias et des loisirs. Il accompagne les entreprises, les salariés permanents et intermittents, et les artistes-auteurs dans l’ingénierie et le financement de leur projet de formation et d’évolution professionnelle. Il est l’organisme gestionnaire du fonds de formation des artistes-auteurs et opérateur du conseil en évolution professionnelle.

Ses cinq missions principales :

  • Accompagner le développement de l’alternance
  • Accompagner les entreprises dans le développement de la formation et particulièrement les TPE – PME
  • Accompagner les branches professionnelles dans le développement de certifications et l’observation de l’emploi
  • Accompagner les mutations économiques
  • Développer l’accès à la formation pour les publics spécifiques (intermittents du spectacle, artistes-auteurs)

 

Share your thoughts