Etonnant et troublant, découvrez l’art singulier au Salon d’Automne 2022

Paris, août 2022 – Photographie, art environnemental, art naïf, peinture, dessin, etc. il y en a pour tous les goûts au Salon d’Automne 2022. Et pour la 7ème année consécutive, l’événement qui investira du 21 au 23 octobre 2022 la Grande Halle de la Villette, présentera la section Mythes et Singularité à travers les œuvres de 41 artistes. Zoom sur une section apte à marquer les esprits…

 

 

L’art singulier, de la marginalité à la reconnaissance

 

 

Courant artistique longtemps rejeté avant d’être institutionnalisé il y a une trentaine d’années dans les musées, l’art singulier, qui découle de l’art brut, s’exprime dans un univers moins convenu et académique. Un univers où la sincérité instinctive rassemble techniques et matériaux non conventionnels. Ainsi, dans ce grand groupe d’art singulier, se retrouvent des œuvres très variées et de nombreux artistes qui, jusqu’alors, ne trouvaient pas leur place pour exposer.

 

Ce courant, resté pendant de nombreuses années aux portes des salons officiels, a été accueilli au Salon d’Automne il y a une vingtaine d’années par Danielle Le Bricquir. Cette dernière fut épaulée pendant de nombreuses années par Patricia Berquin. A elles deux, elles réussirent à créer la section Mythes et Réalité. En reprenant la relève de la présidence de cette section en 2015, Patricia Berquin développa davantage l’art singulier et la renomma Mythes et Singularité. Pour la 119ème édition du Salon d’Automne, Mythes et Singularité exposera les œuvres de 41 artistes.

 

 

Peinture, sculpture, art mural, art textile, l’art singulier s’affranchit des techniques pour mieux étonner

 

 

 « Tout artiste a pour tâche de mettre au point ses techniques » disait Jean Dubuffet et dans cet espace d’art singulier, cette citation s’illustre bien : toutes techniques confondues pour de l’art mural avec des matériaux comme du métal cousu ou soudé, des tissus sculptés, de l’osier, des nœuds de cordes, mais aussi des sculptures d’assemblages d’objets ou de bois-tissage, de céramique cinétique, papier, ou de récup de viscères de poisson… Et bien sûr, son festival de peintures et de couleurs !

 

Pour la plupart des œuvres, il s’agit de techniques souvent inventées ou populaires, anticonformistes pour « régurgiter » des émotions du quotidien ou de l’enfance, et les sublimer, et pour exister autrement. Des œuvres insolites pour des mythes personnels et pour « se laver l’âme de la poussière du quotidien » (Picasso).

 

 

En 2022, des œuvres qui n’ont pas fini de nous surprendre

 

 

Papier recouvert de « pierres précieuses », têtes cousues, sculpture en céramique cinétique, etc. les œuvres présentées dans la section Mythes et Singularité sont des œuvres fortes, qui racontent une histoire, réalisées avec des techniques maîtrisées bien que non conventionnelles. Ce sont des œuvres qui interrogent, étonnent, interpellent… et parfois rebutent, sans chercher le consensus. Parmi les artistes qui exposeront dans cette section, on retrouvera notamment Simone Picciotto, Catherine Legrand, Rebecca Campeau et Claire Incerti.

 

L’artiste peintre Simone Picciotto, qui compte parmi les pionnières de l’art singulier, propose un monde merveilleux empreint de poésie avec ses mises en scène débordantes de créativité et de rêve. Elle se plaît à assembler des matériaux différents, souvent usagés, dans des œuvres où les couleurs et les formes, tels ses visages, superposés et peints à partir de différents angles, sont d’une étonnante beauté. Elle présentera au Salon d’Automne l’œuvre Roy et Yac.

 

Catherine Legrand est une artiste sculptrice qui travaille sur le thème de « l’errance ». Elle crée des personnages en perpétuel déplacement. Cette année, l’artiste présentera En emportant nos vivres et nos maisons, une grande sculpture réalisée avec des techniques mixtes.

 

« L’errance est au centre de mes obsessions d’artistes, elle en est étrangement le fil, elle me fait me perdre et me retrouver sans cesse. », Catherine Legrand

 

Rebecca Campeau, artiste pluridisciplinaire, sculpte, peint et dessine des univers peuplés de créatures. Le textile et le papier restent ses matériaux de prédilection pour ses œuvres qui mettent en lumière des têtes, qu’elle nomme des « trognes ». Son œuvre Marcel Proust au Jardin, qu’il sera possible de découvrir du 21 au 23 octobre, a reçu le Prix Taylor 2021.

 

Enfin, cette année, la section Mythes et Singularité présentera Claire Incerti, artiste « brut » de l’année, qui réalise des sculptures à partir de viscères de poissons qu’elle a fait sécher. Une artiste dont ce sera la première exposition.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

(De haut en bas et de gauche à droite) PICCIOTTO Simone – Roy et Yac / LEGRAND Catherine – En emportant nos vivres et nos maisons / CAMPEAU Rebecca – Marcel Proust au Jardin / INCERTI Claire – J’ai trouvé un ”les arts” sur la tête d’un poisson

 

A propos de Patricia Berquin, présidente de la section Mythes et Singularité

 

 

Patricia Berquin est une artiste française d’art textile, qui utilise le nouage à la main pour créer des personnages, des poupées poétiques.

« Formée à différentes techniques traditionnelles textiles à Paris dans les années 80, j’ai rencontré une artiste chilienne qui m’a transmis cette technique de nœuds. Une technique souple qui m’a séduite pour ma vie de nomade, puisqu’elle me permet de travailler n’importe où avec juste quelques cordes et des ciseaux dans un sac. Mon travail prit son inspiration en Afrique, durant un long séjour en Côte d’Ivoire et, dès cette période, l’influence forte des masques africains se retrouva dans la réalisation de tous mes personnages, ainsi que l’influence des couleurs. Des nœuds aux couleurs d’Afrique qui racontent….

J’utilise toutes sortes de fibres pour cette technique de nouage qui n’est, à date, pas enseignée, et dont la préservation repose sur la transmission orale. Le nœud me sert de lien entre le présent et la tradition, le quotidien et les mythes, et surtout entre les différentes cultures France-Amérique latine et Afrique. » Patricia Berquin

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

BERQUIN Patricia – détail L’Accompagnement

 

 

***********

Infos pratiques

Salon d’Automne 2022

Du vendredi 21 au dimanche 23 octobre 2022.

Vendredi : de 10h à 20h, Samedi : de 10h à 22h, Dimanche : de 10h à 18h

Emplacement : Grande Halle de la Villette, 211 avenue Jean Jaurès, 75019 Paris (Métro Porte de Pantin)

Tarifs : 5/10 euros

 

Contacts presse 

Clara Moreno –  clara(at)morenoconseil(point)com

Anne Masson – anne(at)morenoconseil(point)com

Indrani Muller – indrani(at)morenoconseil(point)com

 

Share your thoughts