GlissieresSecurite-CreditSER

« Sécurité routière : 10 propositions pour 2017 »

Lancement du livre blanc du Syndicat des Equipements de la Route

En marge de la Journée Nationale de la Sécurité Routière qui aura lieu le jeudi 13 octobre 2016 et dans la perspective de l’élection présidentielle de 2017, le Syndicat des Equipements de la Route lance son livre blanc  “SÉCURITÉ ROUTIÈRE : 10 PROPOSITIONS POUR 2017”. Celui-ci formule des propositions concrètes destinées à alimenter les programmes des candidats à l’élection présidentielle.

Les 10 propositions

Cliquez ici pour télécharger le livre blanc « Sécurité routière : 10 propositions pour 2017 »

Cliquez ici pour visionner la vidéo « Que pensent les Français de l’état des équipements de la route ? » et ici pour la télécharger

Statistiques : améliorer la connaissance des causes et des facteurs d’accidents sur les routes françaises.

Proposition n°1 : intégrer des critères liés à l’état de la route et de ses équipements dans les statistiques d’accidentalité.

Proposition n°2 : généraliser les enquêtes techniques indépendantes à l’ensemble des accidents de la route.

Pour rappel

  • 78% des Maires demandent à ce que l’état des routes soit de nouveau pris en compte dans les rapports d’accidentalité, d’où ils avaient disparu. Source: Etude PollingVox pour le SER réalisée auprès de 251 maires à l’occasion du Congrès des Maires – Juin 2016
  • Au total, plus de 20 000 enquêtes REAGIR ont été conduites entre 1983 et 1991. Ces enquêtes mettaient notamment en évidence que près de 50 % des accidents mortels impliquaient l’absence ou le mauvais état de l’infrastructure (route – équipements – environnement…). Source: SETRA – Savoirs de base en sécurité routière – Le mécanisme d’accident – Mars 2006

Politique d’entretien : élever le niveau de sécurité routière en entretenant le patrimoine des équipements de la route.

Proposition n°3 : établir une cartographie annuelle de l’état des routes et de ses équipements.

Proposition n°4 : utiliser les crédits formation pour renforcer les compétences techniques des gestionnaires de voirie en matière d’équipements de la route.

Pour rappel :

  • 52% des Français estiment que l’état des routes s’est dégradé ces dernières années. Source: Etude Opinion Way réalisée pour le Syndicat des Equipements de la Route en septembre 2015
  • 50% du marquage au sol est estimé non-conforme aux performances minimales de certification. Source: Etude menée par une entreprise adhérente du SER
  • Lors d’un accident, la responsabilité de l’élu peut être engagée au titre d’un défaut d’entretien normal de la voirie, notamment en cas de défaillance de signalisation d’un danger. Source: CE du 27.3.99, n° 179808

Seniors : maintenir et sécuriser la mobilité des conducteurs âgés pour préserver l’autonomie des seniors.

Proposition n°5 : organiser une opération nationale de remplacement de la signalisation routière installée sur le territoire français depuis plus de 20 ans.

Proposition n°6 : créer une commission « séniors et sécurité routière » pluridisciplinaire au sein du Conseil National de la Sécurité Routière (CNSR).

Pour rappel :

  • 90% des ruraux âgés de plus de 65 ans jugent que la voiture reste un moyen de transport indispensable. Source: Etude IFOP – Mai 2011
  • Les Seniors représentent 9,2 % de la population mais 14,4% de la mortalité routière. Source: Association Prévention Routière – 2015
  • Une personne âgée ne voit un panneau qu’à 65 mètres quand un jeune de 20 ans le perçoit à 100 mètres. Source: Université du droit et de la Santé | Lille 2 Faculté de Médecine Henri Warembourg « Iatrogénie médicamenteuse et conduite automobile chez la personne âgée » Anaël Caquant – 2013

Route intelligente : faire de la France un territoire innovant dans le domaine de la route intelligente.

Proposition n°7 : nommer un délégué interministériel pour favoriser la synergie entre tous les acteurs impliqués dans la route de 5ème génération.

Proposition n°8 : déployer la Route de 5ème Génération en donnant la préférence à l’exploitation intelligente des infrastructures existantes.

Pour rappel :

  • Le nombre d’accidents pourrait se réduire de 30% grâce aux voitures autonomes. Source: Cabinet Ptolemus – 2016
  • La « route intelligente » : un concept flou pour les Maires de France: 63% des Maires ont déjà entendu parler de la « route intelligente », mais 24% ne savent pas vraiment de quoi il s’agit. Source : Etude PollingVox pour le SER réalisée auprès de 251 maires à l’occasion du Congrès des Maires – Juin 2016

Gouvernance : assurer une meilleure représentativité de l’ensemble des parties prenantes de la sécurité routière.

Proposition n°9 : nommer un membre du Syndicat des Equipements de la Route pour siéger au Conseil National de la Sécurité Routière (CNSR).

Proposition n°10 : rapprocher la Délégation à la Sécurité et à la Circulation Routières (DSCR), et la Direction Générale des Infrastructures, des Transports et de la Mer (DGITM).

Pour rappel :

  • 96% des maires estiment que la sécurité routière est un sujet important pour leurs administrés et 94% d’entre eux pensent que les équipements de la route jouent un rôle important dans la sécurité routière. Source: Source : Etude PollingVox pour le SER réalisée auprès de 251 maires à l’occasion du Congrès des Maires – Juin 2016

Réaction du Syndicat des Equipements de la Route

Pour Jean-Bernard Conrad, Président du Syndicat des Equipements de la Route : « En 2015, 3616 personnes ont trouvé la mort sur les routes de France (soit une augmentation de + 2.3% par rapport à 2014) et 70 802 personnes ont été blessées. La France n’avait pas connu deux années consécutives de hausse de la mortalité routière depuis 35 ans. En septembre dernier, la mortalité a même bondi de 30.4% par rapport à septembre 2015. Grande cause nationale depuis 2002, la sécurité routière reste une priorité importante pour notre pays et pour la grande majorité des Français. Mais malgré les efforts menés par les gouvernements successifs, il est dramatique de constater que la route continue de tuer. Les mesures répressives engagées contre la vitesse, l’alcool et la prise de stupéfiants ne semblent plus suffisantes pour endiguer l’accidentalité routière. Il devient urgent de trouver d’autres leviers d’actions pour éviter que la route continue de sacrifier des vies. Une meilleure prise en compte de nos équipements routiers est l’un de ces leviers. C’est dans cet esprit et avec la volonté de contribuer activement aux débats que nous avons formulé nos 10 propositions concrètes pour améliorer durablement la sécurité routière.»

**********************

A propos du Syndicat des Equipements de la Route

Le SER  regroupe les principales entreprises françaises impliquées dans la conception et la fabrication d’équipements de la route. Le Syndicat est organisé autour de 6 sections : « Signalisation verticale » (panneaux, etc.), « Signalisation horizontale » (marquage des chaussées, etc.), « Dispositifs de retenue » (glissières de sécurité, etc.), « Régulation de trafic » (feux, etc.), – « Sécurité, balisage, chantiers » et « Mobiliers et aménagements urbains ». Les équipements de la route représentent un chiffre d’affaires de 1,5 milliards d’euros et plus de 5 000 emplois.

Pour plus d’information : www.equipements-routiers-et-urbains.com

@Routepourtous

**********************

Note à la rédaction :

Cliquez ici pour télécharger le livre blanc « Sécurité routière : 10 propositions pour 2017 »

Cliquez ici pour visionner la vidéo « Que pensent les Français de l’état des équipements de la route ? » et ici pour la télécharger

Cliquez ici pour télécharger le dossier de presse du Syndicat des Equipements de la Route

**********************

 

Crédit photo @SER
Crédit photo @SER

Share your thoughts