Apprentissage post-COVID : Le CFA du Cnam en campagne pour rassurer les jeunes Franciliens

Saint-Denis, juillet 2020 – Le Centre de formation des apprentis du Conservatoire national des arts et métiers (Cnam) repart en campagne pour promouvoir ses formations en alternance auprès des jeunes Franciliens. Cette nouvelle campagne, qui joue sur le registre de la rencontre amoureuse entre apprentis et entreprises, cible plus particulièrement les titulaires d’un Bac + 2 dans le cadre du plan de relance de l’apprentissage. Objectif ? Convaincre les jeunes d’effectuer une troisième année de spécialisation en licence pour décrocher le job de leurs rêves.

 

Opération séduction pour le CFA du Cnam

Après une première campagne au printemps 2020, cet été, le CFA du Cnam se transforme en Cupidon, l’entremetteur salvateur qui forme les couples idéaux entre apprentis et entreprises.

 

« Provoque ton premier coup de foudre professionnel avec le CFA du Cnam »

Dans un contexte d’incertitude et d’inquiétude lié à leur insertion professionnelle en raison de la crise sanitaire, la campagne a pour objectif de rassurer et de convaincre les étudiants titulaires d’un BAC+2 sur l’intérêt d’effectuer une année d’étude supplémentaire en alternance en choisissant le CFA du Cnam : un diplôme reconnu par l’Etat, plusieurs secteurs représentés par les 3 formations en licence, un accompagnement renforcé par le CFA du Cnam dans leurs recherches d’entreprises. A cela s’ajoutent les promesses de l’alternance (frais de scolarité intégralement pris en charge, perception d’un salaire, insertion optimale dans le monde professionnel), ainsi que la perspective d’une reprise des recrutements facilitée par l’aide financière du plan de relance gouvernemental.

 

« Tombez raide dingue de nos apprentis au CFA du Cnam »

Du côté des entreprises, la campagne a pour objectif, en s’appuyant sur ce même plan de relance de l’apprentissage (qui prévoit une aide financière de 8000 euros à l’embauche d’un apprenti jusqu’au niveau licence), d’encourager les dirigeants et responsables RH d’entreprises franciliennes à recruter des apprentis de licences générales et licences professionnelles du CFA du Cnam. Au-delà de la bouffée d’oxygène permise par l’aide financière, elles peuvent en effet bénéficier de la notoriété du Cnam et du caractère professionnalisant des formations, très qualitatives, dispensées par le CFA.

 

Une campagne sur des médias qui parlent aux jeunes

Le CFA a conçu une campagne sur les réseaux sociaux avec deux visuels à destination des entreprises et deux visuels à destination des jeunes. Ce dispositif est complété par une campagne sur Jam, premier média conversationnel français fédérant une communauté de plus de 600 000 jeunes de 15 à 25 ans.

 

La conversation lancée sur Messenger auprès de 45 000 jeunes Franciliens joue sur le registre de la rencontre amoureuse et de l’analogie entre un entretien d’embauche et un « date » amenant, petit à petit, les échanges sur les 3 licences en alternance au CFA du Cnam : licence générale Commerce et développement international, licence générale Informatique, licence professionnelle Comptabilité – Gestion Responsable de portefeuille client.

 

« La crise sanitaire du COVID-19 a eu un réel impact sur les jeunes générations, rendant leur insertion professionnelle encore plus difficile qu’à l’accoutumée. Plus que jamais il faut les convaincre d’effectuer une troisième année d’alternance plutôt que de se lancer sur le marché du travail à la rentrée 2020. De leur côté, les entreprises doivent aussi être rassurées sur l’intérêt d’embaucher un apprenti alors qu’elles vont devoir relancer leur activité dans un contexte économique difficile. L’objectif de cette campagne est de jouer la carte de la proximité avec ces deux cibles pour montrer que le CFA du Cnam peut être le bon trait d’union pour répondre aux besoins et attentes de chacun », Zmorda Abbassi, Responsable de communication CFA du Cnam.

 

***********

 

Sur le CFA du Cnam : Le Conservatoire national des arts et métiers, créé en 1794 est un « grand établissement d’enseignement supérieur » dont l’une des missions principales est la formation professionnelle supérieure tout au long de la vie. Dès 1991, le Cnam a su voir en l’apprentissage une réelle opportunité tant pour les entreprises que pour les apprenants et décide de proposer des formations en apprentissage. Grâce aux succès de ces formations, il ouvre en 2005 une Maison de l’apprentissage. Pour répondre aux demandes grandissantes du monde professionnel il inaugure en 2009 son Centre de Formation des Apprentis (CFA Cnam) à Saint-Denis, en partenariat avec la région Île-de-France. L’ouverture de ce centre s’inscrit dans la volonté du Cnam de valoriser l’apprentissage comme étant un levier d’employabilité. Si aujourd’hui, les bénéfices de l’apprentissage ne sont plus à démontrer et sont au cœur des préoccupations gouvernementales, le Cnam fut pionnier de la formation en alternance. http://cfa-idf.cnam.fr/

 

Contacts presse :

Clara Moreno – clara(at)morenoconseil(point)com 

Dorothée Stumm – dorothee(at)morenoconseil(point)com

 

Visuels (cliquez sur les images pour obtenir les HD)

Première rangée : des extraits de la conversation sur Jam

Seconde rangée : la campagne social media à destination des entreprises et des jeunes

 

 

 

Share your thoughts