Troisième édition du festival les PolyKromies de Sarcelles

En 2024, Sarcelles célèbre la diversité culturelle et l’entente entre les peuples

Du “Grand répertoire” qui dialogue avec les musiques traditionnelles représentatives de la richesse des cultures qui convergent dans cette ville cosmopolite qu’est Sarcelles ; des chants chrétiens, soufis et séfarades à l’unisson sur scène. En 2024, Les PolyKromies réaffirment leur ADN : une programmation exigeante qui invite à se faire croiser les genres artistiques pour se faire croiser les publics. Elles reflètent également, et plus que jamais, le lien historique de cette ville à l’autre et à l’altérité.

************

 

Les PolyKromies de Sarcelles 2024 en vidéo c’est ici

************

Du 5 au 7 juillet 2024

Place de France, quartier des Flanades, Sarcelles, Val d’Oise

 

Sarcelles, le 17 mai 2024 – Forte du succès des éditions précédentes, la Ville de Sarcelles est fière de proposer la troisième édition des PolyKromies, rendez-vous désormais inscrit dans l’agenda des habitants. Depuis toujours, les PolyKromies incarnent une vision à la fois simple et puissante : faire se rencontrer des artistes venus de différents horizons culturels pour rassembler différents publics et réaffirmer ainsi l’urbanité de cette ville-monde qu’est Sarcelles. En cette année particulièrement troublée – en Afrique, en Ukraine, ou encore au Proche-Orient – l’ambition des PolyKromies est plus que jamais d’actualité : il s’agit de faire valoir Sarcelles comme un exemple inspirant de cohabitation pacifique et de dialogue interculturel.

 

Et comme à son habitude, c’est une programmation de très haute facture qui desservira cette ambition : l’opéra de Serge KAKUDJI dialoguera avec les musiques traditionnelles africaines pour la première mondiale de la nouvelle création du contre-ténor congolais, “Second Souffle” ; la Compagnie TRIWAT illuminera la Place de France en présentant un spectacle de musique et danse Bollywood riche en couleurs, en rythmes et en variétés rendant hommage à la vibrante communauté indienne de Sarcelles ; tandis que les chanteurs Françoise ATLAN, Abdelkader GHAYT, Naushad ALI KAWA et Rémy BRES-FEUILLET accompagnés du SAMAA ORCHESTRA présenteront une création originale conçue pour les PolyKromies, “Symphonie pour la coexistence” : quand les chants des trois religions monothéistes célèbrent à l’unisson sur scène l’harmonie dans tout ce qu’il y a de plus intime et précieux. Un véritable hymne à la paix et une invitation à une cohabitation intelligente et respectueuse de l’Autre.

 

VENDREDI 5 JUILLET

Serge KAKUDJI, CONTRE-TENOR INTERNATIONAL

PREMIÈRE DATE DE LA TOURNÉE MONDIALE

Second Souffle,

un spectacle baroque unique pour un voyage sensoriel et une musique sans frontière

 

 Visuel de Serge Kakudji disponible ici

Le dossier de presse de Serge Kakudji est disponible ici

 

 

SAMEDI 6 JUILLET

Orchestre de balafons

Jean-Philippe RYKIEL et Lansiné KOUYATE

et

La compagnie TRIWAT pour un spectacle de danse Bollywood et de danses traditionnelles indiennes

 

   

L’ensemble des visuels de la compagnie TRIWAT sont disponibles ici

Le dossier de presse de la compagnie TRIWAT est disponible ici

 

DIMANCHE 7 JUILLET

“Symphonie pour la coexistence”

 

UNE CRÉATION DE CAROLE LATIFA, DIRECTRICE ARTISTIQUE EN PREMIÈRE MONDIALE POUR LES POLYKROMIES

Cette même formation a chanté pour le Roi Mohamed VI lors de la venue du Pape François à Rabat.

 

avec le SAMAA ORCHESTRA,  ensemble musical de musique soufie

avec Françoise ATLAN grande voix du chant séfarade et arabo-andalou, Abdelkader GHAYT, chant soufi musulman, Naushad Ali KAWA, chant hindou & harmonium, Khwaja AMEER, sitar, luth indien, Hend Zouari, qanun, Pelin BAŞAR, ney turc, Nishad Ali KAWA, tabla, Miloudi BEN SLIMANE percussion daf, Rémy BRES-FEUILLET contre-ténor chant lyrique

 

  

  

L’ensemble des visuels de Symphonie pour la coexistence sont disponibles ici

Le dossier de presse de Symphonie pour la coexistence est disponible ici

 

En première partie :

La fanfare HAÏDOUTI ORCHESTAR

 

 

UNE PROGRAMMATION 2024 PLACÉE SOUS LE SIGNE DE l’ENTENTE ENTRE LES PEUPLES

 

Plus que jamais, en 2024, les PolyKromies sont placées sous le signe de l’acceptation de son prochain et de l’harmonie à l’image de ce que l’on peut espérer pour le monde tout en célébrant la richesse des cultures qui convergent dans cette ville cosmopolite.

 

Le vendredi, elles s’ouvriront sur la première mondiale de “Second Souffle”, le concert scénique du contre-ténor congolais Serge KAKUDJI. Accompagné de six autres artistes sur scène, cet amoureux du baroque propose ici un voyage des sens et des émotions dans des tableaux musicaux empreints des parcours personnels de chacun pour aboutir à un “Second Souffle” puissant, une connexion musicale pleine de joie de vivre entre l’Occident et l’Afrique. Un voyage audacieux qui déstructure les codes de l’opéra et le réinvente au contact de la rumba congolaise, du Gwoka guadeloupéen, du Biguine des Antilles, de la musique des griots du Mali ou encore du Mbalax du Sénégal. Faire dialoguer Purcell, Rameau, Haendel, Vivaldi, Bach, Rossini, Monteverdi avec le likembe, le djembé, l’accordéon, le xylophone et la guitare électro-acoustique : Serge KAKUDJI et sa troupe embrasseront toutes ces musicalités pour emporter le public avec force et vivacité dans leur « baroque rumbanisé ».  

 

Le samedi, à travers une série de performances captivantes, le spectacle Bollywood présenté par la Compagnie TRIWAT transportera le public dans un voyage à travers les différentes régions et traditions de l’Inde, mettant en lumière la richesse et la variété de la musique et de la danse indiennes. Des danses folkloriques enjouées aux chorégraphies élégantes, en passant par les medleys jazzy et les références à l’industrie cinématographique indienne, chaque numéro sera une célébration de l’unité dans la diversité.

 

Enfin, dimanche, les PolyKromies atteindront leur apogée avec une création mondiale proposée en exclusivité pour les PolyKromies : une performance musicale unique réunissant le répertoire des différentes traditions religieuses dans l’esprit de coexistence de l’âge d’or du royaume d’Al Andalus à l’empire moghole en Inde. Françoise ATLAN, la grande voix du chant séfarade et arabo-andalou ; le chanteur Abdelkader GHAYT, ambassadeur marocain du chant spirituel ; Rémy BRES-FEUILLET, contre-ténor ; et enfin Naushad ALI KAWA, chanteur indien reconnu pour la puissance de sa voix, seront accompagnés de l’ensemble du SAMAA ORCHESTRA – composé de talentueux artistes venant de l’Inde, de la Turquie, du Maroc – pour faire découvrir dans les multiples langues du sacré le grand répertoire des musiques sacrées du monde, allant de l’Espagne d’Al Andalus à l’Inde moghole, en passant par la Turquie. Un concert inoubliable où les voix s’unissent pour unir les cœurs et célébrer le vivre ensemble en paix.

 

Pour rappel, Françoise ATLAN a marqué les mémoires avec un moment musical international inoubliable présenté lors de la visite papale de mars 2019, en présence de Sa Sainteté le Pape et de Sa Majesté le Roi du Maroc, qui a réuni les trois traditions abrahamiques, dans trois langues, l’arabe, l’hébreu et le latin.

 

LES POLYKROMIES DE SARCELLES : LA CULTURE COMME LEVIER DE BIEN-VIVRE ENSEMBLE

 

Pour rappel, Les PolyKromies ont pour ambition de favoriser les croisements et la proximité entre les genres artistiques et les publics, pour présenter la culture dans toute sa diversité. Ce festival gratuit permet par ailleurs aux Sarcellois de vivre l’excellence artistique en s’appropriant une programmation de haut vol.

 

En associant les bénévoles des maisons de quartiers, des centres sociaux et des services jeunesse, les citoyens s’impliquent et s’engagent, eux aussi, pour mettre à l’honneur la réalité multiculturelle de Sarcelles. Pour que la culture devienne enfin populaire grâce à un partage artistique résolument festif !

 

La ville déploie la médiation culturelle avec la mise en place d’une master-classe dirigée par Serge Kakudji le mercredi 3 juillet au conservatoire et avec la réalisation d’ateliers balafons par le maître Lansiné Kouyaté, dès le mois de mai, dans les maisons de quartiers en direction des sarcellois afin de constituer l’orchestre des balafons du festival.

 

L’élu délégué aux Cultures Urbaines, Eric CHECCO – dont le parcours de metteur en scène de grands événements internationaux, de New-York à Washington, en passant par Barcelone et le Stade de France -, lui confère une expérience multiculturelle, est au cœur, depuis 2021, de ce projet confié par Patrick Haddad, maire de Sarcelles. Organisé par la ville de Sarcelles, les PolyKromies se déroulent aux pieds des immeubles dans un lieu hautement symbolique, la Place de France.

 

« En 2024 les PolyKromies feront une nouvelle fois vibrer Sarcelles : elles inviteront les spectateurs à vivre, au travers d’une programmation exigeante, une expérience inoubliable, de celle que permet le spectacle vivant : la célébration collective d’une émotion partagée », souligne Eric CHECCO, l’élu délégué aux Cultures Urbaines.

 

« Le festival des PolyKromies de Sarcelles naît d’une volonté forte de la commune. Il trouve dans les cultures multiples de la ville un moyen de tisser de nouveaux liens et d’affirmer ainsi sa réalité urbaine. Alors que le monde traverse des bouleversements profonds, plus que jamais ce troisième événement en Place de France nous permet de réaffirmer notre ambition : celle de remettre la culture comme levier de bien-vivre ensemble », conclut Patrick HADDAD, maire de la Ville de Sarcelles.

 

*************

 

Infos Pratiques :

Les PolyKromies de Sarcelles, du 5 au 7 juillet, Place de France, 95200 Sarcelles (entrée gratuite)

www.sarcelles.fr

 

Contacts presse :

Clara Moreno –  clara@morenoconseil.com

Léa Gonçalves –  lea@morenoconseil.com

 

#Polykromies24

 

Share your thoughts